• La coupe de UNAF !!

      

     Pour sa première sortie, le Wydad qui renoue avec la compétition continentale, vient de réussir sa première sortie en arrachant un nul très précieux du coeur de Tunis en contraignant son adversaire du jour, le club africain, au nul. Un résultat qui démontre combien le Wydad était déterminé à défier les pronostics qui le donnaient perdant en Tunisie ; surtout que chez nos voisin, tout est mis en oeuvre pour que l’adversaire perde.

     D’ailleurs, outre les manigances qui sont légion dans ce matche, il ya en plus un arbitrage très partial de Farouk Haousna, l’Algérien, qui a comptabilisé un temps additionnel de plus de...6 minutes ! Allons Monsieur l’arbitre ! Tout de même ! Et ce directeur de jeu très indulgent avec les Coéquipiers de Nafzi mais très « stricte » (sic) avec les Marocains,n’a pas réussi à ébranler la confiance des Rouges.

     La formation alignée, à cette occasion, par le coach Garzitto, présentait des points de différences avec celles présentées depuis son arrivée.

     En faisant jouer Lebhij et Zidoune, le Franco Italien, entendait donner au jeu du WAC une connotation défenive. Quoi de plus normale qu’un jeu prudent basé sur un remplissage du milieu de terrain en espérant que l’adversaire se découvre, à un moment ou un autre, pour porter l’estocade ! Et c’est ce qui a failli arriver lorsque Yajour échappa à la vigilance de son ange gardien pour filer vers Nafzi. Le gardien de but tunisien a dû puiser, bien loin, dans son énergie, pour contrecarrer l’attaquant wydadi. Dommage que Mohsine était quekque peu décalé. Sinon...

    il ya également ce point dont souffre le Wydad en l’occurrence le flanc droit. En ne comptant plus sur Lemsen, El Ouali Alami ou encore sur Zidi, Garzitto a acordé sa confiance à Msassi. Ce dernier (qui a, d’ailleurs,  débuté à ce poste !) a tout de même souffert  devant les incursions et les envolées des attaquants tunisiens emmenés par un Aguerbi des grands jours. Et enfin le retour de jean Louis Pascal qui n'a pas démérité en faisant valoir son potentiel physique et technique

    Il faut saluer également le retour de Jamal Alioui qui a sorti un grand match. « L’Italien » a constitué avec Hicham Louissi un duoqui coupé eau et électricité aux attquants tunisiens.

    Il faut saluer bien bas ces garçons du Wydad dont la prestation, faite de courage et de vaillance, a eu raison de toutes les manigances échafaudées pour leur faire perdre pied.

    Une mention toutefois à un Lion de l’ Atlas, Nadir Lemyaghri, toujours bon pied , bon oeil ! Sa vista, ses reflexes, son organisation de la défense en font, encore et toujours, le meilleur gardien du Royaume.

    6 minutes et 42 secondes que l’arbitre algérien a ajouté n’ont pas altéré la confinace des Marocains, ils les ont galvanisé.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :